JEUNES ENTREPRENEURS, NE TOMBEZ SURTOUT PAS DANS CES 3 PIÈGES

Jeunes entrepreneurs, ne tombez surtout pas dans ces 3 pièges - Linkedin.png

Nous vivons une époque formidable pour l’entrepreneuriat!

L’Internet a révolutionné les usages, et il n’a jamais été aussi facile d’accéder à la connaissance et de partager avec le monde entier.

Et pourtant, 

Il m’arrive quelquefois d’assister à des échanges plutôt virulents sur les différentes façons d’aborder l’entrepreneuriat.

Il y a deux jours, Gilles m’a contacté afin de l’aider à se mettre à son compte et faire connaitre son activité.

Gilles était salarié depuis 20 ans dans une société de services et a décidé suite à un burn-out de quitter son entreprise pour se mettre à son compte.

Même si je ne suis pas un spécialiste du burn-out, j’ai côtoyé et aidé suffisamment de personnes en phase de création d’activité pour avoir un peu de vécu sur le sujet.

Nous avons échangé environ 1 heure, et j’espère que les quelques conseils que je lui ai donnés pourront l’aider.

Cela dit, Gilles m’a contacté à l’origine pour l’aider dans la création de son activité.

J’ai tout de suite vu que le courant ne passerait pas et que nous ne pourrions pas travailler ensemble.

Je dirai qu’il existe encore de “vieilles méthodes” datant de “l’ère préhistorique” qui n’ont pour moi aucun sens si l’on veut démarrer en tant qu’entrepreneur et créer son activité.

Pour reprendre une célèbre publicité, “nous n’avons pas les mêmes valeurs”.

Un entrepreneur n’est pas uniquement un “business man”, et encore le terme est gentil…

C’est quelqu’un qui a en premier lieu une vision et un objectif centré sur les personnes qu’il veut aider, et non sur le chiffre d’affaires sur lequel il va pouvoir s’assoir.

Que vous soyez jeune entrepreneur, ou startuper, voici 3 fondamentaux que vous devez intégrer dans votre démarche afin de ne pas tomber dans le piège.

1 - DONNER POUR MIEUX RECEVOIR

Comme je l’indiquai au départ, beaucoup d’informations et de connaissances sont disponibles gratuitement sur Internet.

Il arrive fréquemment de constater que certains consultants ou coach pensent que ce qu’ils mettent à disposition sur Internet, ou un autre support, doit être incomplet ou de qualité moyenne afin d’attirer les gens vers leur offre de service payante.

J’ai récemment participé à un débat au cours duquel un consultant expliquait qu'une fois l’offre souscrite, son client obtenait le précieux sésame lui permettant d’accéder au “savoir” tellement recherché.

Pour résumer, la logique serait:

Gardez votre information secrète et ne la donné pas (gratuitement), car c’est ce que vous gardez secrètement qui constitue votre valeur.

Eh bien, c’est une erreur !

Les meilleurs sites, les meilleurs professionnels, sont ceux qui donnent accès à l’information sans chercher à en diminuer la qualité.

Ils donnent au contraire tout ce qu’ils peuvent.

Ce consultant se trompe, ce que je vais venir chercher auprès de lui, c’est une méthode et un savoir-faire, pas une information !

Par exemple, vous trouvez beaucoup d’informations sur la diététique.

Et vous trouverez sur Internet bons nombre de spécialistes en diététique.

Certains vont vous proposer d’avoir accès à l’aliment secret qui vous permettra de perdre 10 kilos en 10 jours.

D’autres vont vous expliquer de façon détaillée sur quoi ils s’appuient, les ingrédients entrants dans la composition, et vous proposer une méthode et vous accompagner pendant 2 mois pour réguler votre poids.

Dans le premier cas, vous perdrez peut-être 10 kilos en 10 jours (à voir…), mais vous les reprendrez certainement après (au mieux) !

Dans le second cas, vous achetez une méthode et un accompagnement.

La qualité et la quantité d’informations disponibles gratuitement dès le départ auprès de ce professionnel ne font que renforcer sa crédibilité.

Vous venez le voir pour son savoir-faire et sa méthode, et c’est ce que vous devez proposer à vos clients.

Il faut que vos futurs clients accèdent gratuitement, dès le départ, à de l’information à forte valeur ajoutée.

Cela renforcera votre crédibilité, votre image, et le bouche-à-oreille fera son travail sur les réseaux sociaux…

Une fois que les gens auront confiance en vous, ils deviendront VOS clients.

Donc, lorsque vous commercialisez un produit ou un service, allez au-delà de vos concurrents et offrez le plus possible, plus que vous ne devriez.

Partagez de l’information et de la connaissance pour montrer que vous ne vendez pas quelque chose, mais que vous être là pour apporter une solution à un problème.

2 - SANS INDICATEURS, NE LE FAITES PAS

Si vous ne pouvez mesurer votre idée, ne le faites pas.

Pour reprendre le cas de Gilles, avec qui j’ai décidé de ne pas travailler, l’un des points de divergence que nous avions tournait autour de sa “façon” de mesurer ses résultats.

…hum … j’appellerai cela “au doigt mouillé” !

C’est-à-dire, sans réelle capacité à mesurer ses résultats.

Vous avez une bonne idée, et vous avez le sentiment qu’elle va marcher du feu de Dieu !

Tout le monde va adorer…

Mais réfléchissez un instant.

Êtes-vous capable de vous fixer un objectif et d’en mesurer le résultat ?

Et au-delà comment cet objectif s’intègre-t-il dans votre stratégie globale ?

Il est fréquent que les entrepreneurs débutants tombent dans le piège du “tout faire”.

On lance des idées et des concepts dans toutes les directions en regardant ce que cela va donner.

Cette approche est rarement une bonne idée.

Il faut avoir une vision clairement établie de l’objectif final que vous visez :

  • Trouver les moyens d’atteindre cet objectif.

  • Mettre en place les indicateurs qui vous permettront de déterminer si vous allez dans la bonne direction et à la bonne vitesse, et, le cas échéant, de prendre les mesures correctives si nécessaires.

Sans indicateurs, votre travail pourra vous donner le sentiment de progresser alors que dans la réalité, vous faites du sur-place, ou pire, que vous allez dans le mur !

3 - POURQUOI FAITES-VOUS CE QUE VOUS FAITES ?

Finalement, pourquoi les gens devraient-ils croire en vous ?

Eh bien, la réponse se trouve en grande partie dans la réponse à cette question :

Pourquoi faites-vous ce que vous faites ?

C’est une question difficile, mais c’est aussi la question la plus importante.

Je me suis plusieurs fois posé la question.

La réponse n’est pas aussi simple qu’il y paraît, et elle peut évoluer avec le temps.

Elle est cependant très importante, car elle conditionne la mission que vous vous donnez, l’identité profonde de votre activité.

Simon Sinek, auteur du best-seller “Start with Why: How Great Leaders Inspire Everyone to Take Action a réalisé une excellente vidéo sur le sujet que je vous invite à regarder (en anglais).

Dans un premier temps, j’ai répondu à cette question de la façon suivante :

“Pour ne plus dépendre de quelqu’un, être maitre de mon temps, choisir mes clients …”

Mais j’avais le sentiment que même si ces éléments entraient en ligne de compte, ce n’était pas la raison profonde qui m’animait.

Le VRAI “pourquoi” était enfoui ailleurs …

Et c’est après avoir accompagné des personnes en phase de reconversion professionnelle que j’ai trouvé la réponse à cette question.

Qu’est-ce qui m’a décidé à faire ce que je fais :

  • L’envie de créer quelque chose par moi-même.

  • L’envie de partager et de communiquer.

  • L’envie de prendre du plaisir dans ce que je fais.

  • L’envie d’utiliser mes compétences acquises au cours de ces années, et les mettre au service des autres.

  • Le besoin de concilier vie personnelle et professionnelle en travaillant comme je le souhaite, ou je le souhaite, et avec qui je veux.

  • L’envie de réaliser mon rêve et d’arrêter de participer à celui des autres !

  • Et finalement, l’envie d’exister autrement qu’à travers un chemin tracé d’avance.

Et POURQUOI est-ce que je le fais :

Pour aider les gens à construire “LEUR vie”

Et non la vie que le système leur a tracé depuis l’enfance (école, études, recherche boulot, si pas de boulot pas d’alternative, travail, retraite, the end !)

En les aidant à vivre de leur activité afin de devenir autonomes financièrement, concilier vie professionnelle et personnelle, et finalement faire le job dont ils ont toujours rêvé

La réponse à cette question est fondamentale, car elle va mettre en lumière la mission que vous vous êtes fixée et qui sera la VRAIE raison profonde qui vous anime au quotidien dans votre activité entrepreneuriale.

Elle sera votre “marque personnelle” auprès du public que vous souhaitez toucher .

Ne faites pas l’erreur d’aborder votre activité entrepreneuriale comme un “simple moyen de gagner votre vie”.

En tant qu’entrepreneur “éthique”, n’oubliez pas que si vous voulez vendre votre service ou votre produit à un prospect, il faut viser le coeur et non le porte-monnaie !

Posez-vous d’abord les bonnes questions et puisez au fond de vous pour trouver la raison d’être de ce que vous faites.

Avant de commencer réellement à commercialiser un produit ou un service, vous devez arriver à répondre à cette question, car elle conditionne comment vos futurs clients vous percevront et ce qu’ils penseront de vous.


Si vous souhaitez avancer concrètement dans votre projet et savoir quelles compétences il vous faut acquérir pour vous lancer, je vous invite à télécharger gratuitement mon guide:

Les 5 compétences nécessaires pour démarrer avec succès son activité.


 
Christophe-Entrepreneur-de-carriere_rond3-b.png

A propos de l’auteur

Christophe SEIGNEUR est Entrepreneur & Business Architecte, Fondateur d'Entrepreneur de Carrière 🚀

★ Spécialiste en reconversion professionnelle vers l'entrepreneuriat indépendant ★

“J'aide les personnes à devenir entrepreneurs et à apprendre comment en vivre durablement, à travers une méthode originale combinant stratégie, business, marketing digital, pragmatisme et intuition.” 🎯